CERV 1 l’aïeule de la Corvette
CERV 1 Corvette

CERV 1 l’aïeule de la Corvette

CERV 1 Corvette
CERV 1 Corvette

Dans l’arbre généalogique de l’automobile d’exception il existe un lien de parenté entre la famille Corvette et la Chevrolet CERV 1 l’aïeule de la Corvette de 1960. Oui mais lequel ?

CERV 1 Corvette
CERV 1 Corvette

L’histoire

L’histoire débute le 1 mai 1953 lorsque Zora Arkus Duntov intègre General Motors. Avant tout suppléant de l’ingénieur en chef Ed Cole à qui il avait envoyé une lettre pour proposer ses services quelques mois plus tôt. Au fond son ambition visait à transformer le docile roadster Corvette en véritable voiture de sport. Pour ce faire il installait un bloc V8 dans la Corvette pour éprouver ses performances.

CERV 1 Corvette
CERV 1 Corvette

C’est pourquoi non satisfait du résultat de sa course à Pikes Peak en 1956, malgré un nouveau record établi avec sa Chevy. Il décidait en 1960 de créer un engin dédié à tester toutes ses innovations mécaniques pour améliorer la Corvette. Alors La CERV 1 voyait alors le jour.

Le dévellopement

Le CERV-I a été développé en tant qu’outil de recherche pour comprendre les phénomènes de conduite et de maniement automobile dans les conditions les plus réalistes possible. La voiture a été construite au Chevrolet Engineering Center à Warren, Michigan.

CERV 1 Corvette
CERV 1 Corvette

Tandis que l’empattement est de 2,438 mètres et la voiture pèse environ 726 kg, prête à rouler. Alors que le châssis est un cadre extrêmement rigide en tubes d’acier au chrome-molybdène soudés dans une structure en forme de treillis pesant environ 57 kg. La carrosserie légère, environ 36 kg, est de style aérodynamique et englobe entièrement le dessous de la voiture.

Quant au corps il est fabriqué à partir d’un plastique renforcé de fibre de verre un peu plus mince que celui utilisé sur la Corvette. Les roues sont complètement exposées pour permettre l’observation visuelle du contact pneu-route pendant les études de conduite.

la puissance

La puissance du «CERV-I» est fournie par un moteur léger spécialement développée du Chevrolet. Un V8 de 283 Ci qui développe 350 ch et ne pèse que 159 kg. De plus la réduction spectaculaire du poids a été obtenue en utilisant de l’aluminium pour le bloc-cylindres, les culasses. La pompe à eau, le corps du démarreur, le volant et le plateau de pression d’embrayage.

CERV 1 Corvette
CERV 1 Corvette

D’ailleurs dans le bloc-cylindres, aucune chemise d’alésage n’est utilisée et les pistons fonctionnent directement sur des alésages en aluminium traités. D’autre part le magnésium est utilisé pour le carter d’embrayage, le collecteur d’injection de carburant et la plaque d’adaptation du collecteur. Ainsi les économies de poids réalisées grâce à l’utilisation de métaux plus légers dans le moteur et l’embrayage dépassent  les 79 kg.

La puissance du moteur est transmise de manière conventionnelle par une transmission à quatre vitesses Corvette. Les roues sont en alliage de magnésium coulé avec des moyeux démontables pour faciliter un changement rapide. La répartition de l’effort de freinage est de 57% à l’avant et de 43% à l’arrière pour profiter des caractéristiques de freinage supérieures de la répartition du poids offerte par le type de moteur arrière.Les freins de la “CERV-I” sont similaires aux freins à ceux disponible sur la Corvette.finalement la suspension arrière intéressante permet une action indépendante de chaque roue.

Club Corvette Family France

Cet article a 2 commentaires

Les commentaires sont fermés.